NEWS

Un homme qui aurait attaqué une femme enceinte au café fait face à plus d'accusateurs

Les deux autres femmes se sont manifestées après qu'il ait été accusé de harcèlement criminel et d'intimidation d'autres femmes.

C’était un mercredi soir de plus lorsque Rana Elasmar est allée rejoindre ses amis dans un restaurant de Parramatta dans la banlieue ouest de Sydney.

Mais cela a changé quand un homme a approché Rana, qui est enceinte de 38 semaines.

Stipe Lozina, se serait penché au-dessus de la table et aurait frappé à plusieurs reprises le joueur de 31 ans à la tête et au haut du corps, a rapporté news.com.au.

Rana tomba au sol alors que ses amis se battaient pour le retenir. Finalement, cet homme de 43 ans aurait piétiné la tête de Rana.

Deux autres femmes, âgées respectivement de 29 et 63 ans, se sont présentées, affirmant que Lozina leur avait crié dessus et les avait menacées dans un centre commercial de Liverpool le 1er octobre.

Selon la police de NSW, les femmes ont informé la sécurité et par la suite, elles ont dit aux policiers qu'ils avaient revu Lozina rue George Street à Liverpool.

Rana a eu plusieurs ecchymoses et a eu des gonflements.

Elle a été emmenée à l'hôpital de Westmead, mais a ensuite été libérée dans un état stable.

La police n’a pas encore confirmé le motif de son agression, mais l’on pense qu’elle a une motivation raciale.

Rana portait un hijab au moment de l'attaque, Lozina l'appelant apparemment sous un nom raciste.

Lozina a comparu jeudi devant le tribunal local de Parramatta, accusée de bagarre et de voies de fait causant des lésions corporelles réelles.

Le 5 décembre, il s'est vu refuser une caution pour pouvoir retourner au tribunal.

En publiant sur Facebook, Rana, qui s'est identifiée comme une musulmane, a déclaré qu'elle avait été victime de violence verbale et de haine par le passé, mais qu'elle n'avait jamais pensé qu'une «agression physique de cette nature pourrait m'arriver».

La violence verbale était “déjà trop”, at-elle ajouté.

«Ce n'est pas correct. Comment quelqu'un se sent comme le droit d'abuser d'un autre être humain me déconcerte. Cela montre un manque d'humanité. Cela montre une faiblesse.

«Je ne veux pas que cette attaque se reproduise plus jamais. Je veux voir un monde où les gens se défendront contre de tels actes lâches et s'uniront pour protéger les victimes.

Nous ne pouvons pas laisser un comportement comme celui-ci devenir la norme et rester silencieux.

«Je crains pour le monde dans lequel nos enfants grandiront si cette question n'est pas résolue.

“J'appelle tous les Australiens, musulmans ou non-musulmans, de toutes les religions et de toutes les cultures, à se rassembler, comme vous l'avez déjà fait pour moi, et à exprimer votre solidarité pour la protection des innocents contre de futures attaques raciales / religieuses.”

Tags

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close